Aicha Bah Diallo

Selon des chiffres des Nations unies, deux tiers des 75 millions d’enfants qui n’ont pas accès à l’éducation dans le monde sont issus de cette région. Aicha Bah Diallo a rappelé cette réalité lors de la conférence de l’Initiative mondiale pour l’Afrique et le Moyen-Orient organisée par la fondation Clinton du 5 au 7 mai, à Marrakech au Maroc.
Mais elle a surtout plaidé pour que l’éducation soit la priorité des priorités pour les dirigeants et tous les acteurs de la société civile en Afrique subsaharienne où l’accès des jeunes à l’université était il y a trois ans encore de seulement 7 % contre 76 % en Occident. Celle qui est aussi l’ancienne proviseure du lycée de Conakry, sous le régime socialiste de Sékou Touré, œuvre à un renforcement des partenariats public-privé et fondatrice principal de Forum des éducations africaines.