Nima Elbagir

Nima Elbagir a rejoint CNN en février 2011 en tant que reporter au bureau de Johannesburg puis de Nairobi et est maintenant basée à Londres. Spécialiste de l’Afrique et du Moyen-Orient, elle n’hésite pas à prendre des risques lors de ses reportages en se rendant dans des zones sensibles parfois au péril de sa vie.

Dernièrement, elle s’est illustrée pour ses révélations sur l’existence d’un marché d’esclaves en Libye qui lui ont valu de nombreuses récompenses notamment un prix Bayeux des correspondants de guerre en octobre 2018. Son engagement tout au long de sa carrière lui a valu d’être récompensée en 2016 par la Royal Television Society qui l’a nommée “Journaliste de l’année”.

Elle a notamment dénoncé l’épidémie d’Ebola en pénétrant dans des zones en quarantaine au Libéria ; et a été la première journaliste à rendre compte de l’affaire Chibok : le village du Nigéria où plus de 250 jeunes filles ont été enlevées par le groupe terroriste Boko Haram en 2014. Elle parvient alors à interviewer deux écolières ayant réussi à s’échapper.

Avant de rejoindre CNN, la journaliste d’origine soudanaise a commencé sa carrière en 2002 au sein de l’agence Reuters où elle a couvert le conflit au Darfour tout en travaillant pour The Economist, le Financial Times et Radio France Internationale.

A partir de 2005, elle a occupé différents postes pour Channel 4 au Royaume-Uni pour l’émission “Unreported World” et a travaillé en tant que pigiste à Kaboul pour Channel 4 News. Pendant cette période, elle a réalisé plusieurs reportages d’envergure notamment une interview de Jacob Zuma avant son procès en 2006.

Elevée entre le Soudan et le Royaume-Uni et diplômée de la London School of Economics, Nima Elbagir parle anglais et arabe.