Tribune – Pourquoi je soutiens la 5ème édition des débats du Monde Afrique

 

Je suis heureux d’apporter mon soutien à la 5ème édition des débats du Monde Afrique, dédiée cette année à « Celles qui font avancer l’Afrique : nouveaux combats, nouveaux militantismes ». La France se tient aux côtés des militantes africaines qui luttent pour l’accès des filles et des femmes aux services de santé, aux droits reproductifs, à une éducation de qualité, aux responsabilités et à l’autonomie dans la sphère publique et privée, à l’accès à la justice et à une protection contre toutes les formes de violence.

Aujourd’hui, en Afrique subsaharienne, 58 millions de femmes n’ont pas accès à des moyens de contraception, 91 millions de filles et de femmes souffrent des séquelles de mutilations sexuelles et 37% des femmes sont exposées à des violences sexuelles et physiques durant leur vie. En Afrique de l’Ouest, les décès maternels représentent la deuxième cause de mortalité chez les adolescentes.

 

Cette situation doit changer : il faut permettre aux femmes d’accéder à l’éducation et à des emplois décents, de choisir le moment de leur grossesse et leur nombre d’enfants et de ne plus mourir en couche ou dans ses suites. La France agit à travers le Fonds Français Muskoka, qui appuie le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Tchad, le Togo et le Sénégal pour améliorer l’accès des femmes, des jeunes filles et des filles à des services de santé et de nutrition de qualité, et lutter contre les violences basées sur le genre. La France intervient aussi via le Fonds Mondial, GAVI et Unitaid pour la prévention de la transmission du VIH/Sida et des infections sexuellement transmissibles et la vaccination contre le cancer du col de l’utérus.

Ensemble, défendons l’égalité entre les femmes et les hommes, le refus de toutes les discriminations, et le droit pour les femmes de disposer de leur corps selon leur choix, sans violence et sans contrainte.

                                                                                                                                                        Cyrille Pierre
                                                                                                                                                        Directeur du Développement Durable
                                                                                                                                                        Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Fonds Muskoka